[Guide] Solutions et outils pour trouver des idées de contenu

Ecrire du contenu, trouver le temps pour bloguer, rechercher l’inspiration pour bloguer régulièrement, trouver des sujets d’articles intéressants qui vont toucher vos lecteurs, ce n’est pas évident. Je vais vous donner mes astuces pour trouver des idées d’articles pertinents, gagner du temps et pulser votre stratégie de référencement et de contenu.

Je reviens pas sur les objectifs d’une stratégie de contenu que j’ai déjà traité ici et que je vous conseille de lire si ce n’est déjà fait, mais c’est bien-sûr important de savoir pourquoi on écrit et dans quel but, car ça va forcément impacter les types d’articles à rechercher.

Exploiter le potentiel sémantique du site

C’est souvent oublié, mais avant d’aller chercher des idées à l’extérieur, commencez par regarder ce qui se passe sur votre site.

Les mots clés et questions recherchés par vos visiteurs

Quels sont les mots clés qui ont conduit vos futurs clients à trouver votre site? Quelles sont les questions qu’ils se posent? Et pour savoir tout ça, on peux se servir de l’outil de web analytics du site, Google analytics par exemple:

questions-visiteurs-google-analytics

Exemple de questions de visiteurs provenant des moteurs de recherche, sur Google Analytics.

Pour faire ça, il suffit de créer un filtre sur les requêtes tapées par vos visiteurs afin d’extraire uniquement les questions du type: Pourquoi, comment, quand, quel,… J’ai pris dans cet exemple ci-dessus une petite période volontairement (pour cacher les requêtes marque), il y a donc peu de visites mais on peux l’élargir. C’est intéressant de voir en parallèle les taux de rebond associés à ces questions et la durée moyenne des sessions. Si les taux de rebond sont importants et que la durée moyenne des sessions est faible, ça signifie que des visiteurs atterrissent sur votre site mais que vous ne répondez pas à leur question, donc ils partent…

On voit donc ici l’opportunité de créer des articles ou des pages qui vont justement répondre à ces questions.

Pour voir toutes les expressions recherchées pour atteindre votre site, c’est plus simple, mais on peux aller plus loin et les découper en fonction du nombre de mots clés: 1 mot clé, 2 , 5, 7 mots clés (longue traîne):

mots-cles-generique-et-longue-traine

Mots clés générique, moyenne et longue traîne

Vous pouvez avoir toutes ces informations, questions et découpage des mots clés, en important le tableau de bord Google analytics « SEO et contenu » sur votre site.

Découvrez les expressions sur lesquelles le site est déjà positionné

Google analytics c’est bien mais ça permet de voir uniquement les mots clés qui ont généré du trafic. Votre site est positionné sur des tas de mots clés en page 2, en page 3, …, page 10 de Google et qui ne génèrent pas de trafic. Le fait d’être positionné sur ces expressions est déjà bon signe, ça prouve que le site a du potentiel sémantique. Pour découvrir ce potentiel, il faut utiliser des outils qui explore régulièrement les positions de grosses bases de mots clés (plusieurs millions) comme searchmetrics , Yooda ou d’autres.

Une fois que ces mots clés sont extraits, on a une grosse liste de mots clés mais qui n’est pas forcément très exploitables en l’état. Un exercice intéressant consiste à retrouver les groupes de mots clés qui reviennent le plus souvent et ainsi nous donner des idées plus claires de contenu à créer. Et on peux obtenir ce qui ressemble à ça:

potentiel-semantique-groupe-de-mots-cles

potentiel sémantique et groupe de mots clés

Sur ce tableau, le « * » et la valeur de la colonne « nombre » signifie qu’on retrouve n fois des expressions clés composées de ce même tronc commun. C’est déjà plus exploitable, après on peux encore recouper d’autres informations comme le volume de recherche, la concurrence,…

En fait, Il y a plusieurs raisons possibles qui font que ces expressions sont positionnées au delà de la page 1 de Google:

  • Potentiel sémantique manquant: Le site n’a pas de pages répondant directement et efficacement à ces expressions, dans ce cas il faut effectivement créer du contenu qui va venir combler ce vide.
  • Potentiel sémantique existant: Le site a bien des pages qui sont censées répondre à ces expressions, dans ce cas la page est peu pertinente et/ou se confronte à des lacunes techniques / structurelles. Mais ça, c’est encore une autre histoire et je vous renvoie vers l’audit technique SEO

La création de contenu pour optimiser votre maillage interne

La transition est toute faite, rédiger du contenu sur votre potentiel sémantique manquant est aussi l’opportunité de faire des liens vers le potentiel sémantique existant et ainsi le pousser vers les premières pages de résultats de Google. Ce n’est pas le seul moyen de transformer ce potentiel en visibilité puis en trafic, mais c’est une bonne stratégie de référencement. L’idée ici est de faire d’une pierre deux coups.

Veille et Recherche de nouvelles idées de contenu

Bon, il s’agit maintenant de mettre en place une veille permanente sur votre secteur d’activité afin de rester à l’écoute du marché, des nouvelles tendances et ainsi trouver de nouvelles idées de sujets à traiter.

Faire une veille sur votre activité

Pour faire une veille d’actualités, une veille d’information ou tout type de veille, ça fonctionne en 5 étapes:

  1. Ciblage: Trouver les bonnes sources d’informations et les bonnes thématiques
  2. Collecte: Récupérer l’information via des flux RSS, des flux JSON, Twitter, des outils qui détectent les changements de contenu d’un site,…
  3. Filtrage: Dédoublonner, filtrer, supprimer le bruit et le trop plein d’informations.
  4. Diffusion: Agréger l’information dans un espace unique, ça peut être un lecteur de flux RSS local ou en ligne, une plateforme de veille,..
  5. Curation: Qualifier, organiser l’information afin de faciliter son traitement. Cette phase de curation peut être tout ou en partie automatisée au moment de la collecte.

 

Ciblage

Surement l’étape la plus importante, il s’agit d’identifier les thèmes et les sites qui vont servir de sources d’inspiration. Bien choisir les thèmes à suivre ça peux paraître évident mais c’est essentiel, il ne faut ni être trop vaste, sous peine d’avoir trop de bruit dans l’information par la suite, ni trop précis, sous peine d’avoir trop peu d’informations.

En fonction de la recherche, les sources peuvent être très vastes, des sites concurrents, les réseaux sociaux, les plateformes vidéos (ex: Youtube), les groupes facebook ou linkedin, les commentaires des blogs, les sites d’actualités, Google alertes, …

Les forums

les forums font partie des sources d’informations, pratiquement toute activité possède son forum dédié ou au moins une catégorie qui lui est propre. Pour cibler facilement sur Google les forums traitant d’un sujet (ex: Google actualités) il suffit de taper la commande suivante:

google actualités inurl:forum 

Avec cette commande Google, on va chercher les sites qui traite de google actualités avec forum dans l’url.

les forums généralistes comme Yahoo Questions réponses et comment ça marche ont surement une catégorie proche de votre activité.

Twitter

Pour cibler l’information provenant de Twitter, les hashtags permettent de qualifier l’information, ce qui mâche déjà une partie du travail de curation. Pour rechercher sur twitter, on peut utiliser son moteur de recherche avancée qui propose des filtres puissants ou taper directement les commandes twitter comme sur cet exemple:

contenu #seo OR #google lang:fr RT filter:links 

Ci dessus, je recherche des tweets qui comportent le mot  « contenu » avec le hashtag #seo ou #google, en langue française (lang:fr), qui ont été retweetés (RT), et qui comportent des liens (filter:links). En twittant cet article, vous devriez voir un nouveau tweet qui appairait dans la timeline, en espérant que je reçoive des retweets biensûr.

 

Collecte

Il s’agit de récupérer l’information sous un format qu’on pourra facilement diffuser sur un lecteur de news par exemple. Le moyen le plus populaire encore aujourd’hui, c’est les flux RSS.  Il y aussi d’autres formats comme le XML ou le JSON qui est à la mode.

Beaucoup de blogs ont un flux RSS mais tous les sites ne proposent pas de flux RSS. Dans ce cas, il faut passer par des outils qui permettent d’extraire le contenu et les transformer en RSS.  Dans les applications en ligne permettant de transformer les pages HTML en RSS, on retrouve feedity, pagetorss, feed43 qui fonctionnent plus ou moins bien. Dans les applications plus évoluées, on retrouve kimono labs ou encore Import.io.

De plus en plus de sites commencent à limiter l’accès aux flux RSS pour des problèmes de scraping et de duplication de contenu. Par exemple, Facebook a récemment bloqué la possibilité de créer des flux RSS depuis les pages Facebook. Heureusement l’outil Wallflux permet de facilement récupérer le flux RSS d’une page facebook. Voici un exemple avec la page Facebook Creapulse , ça donne ça:

https://www.wallflux.com/feed/118485288162335

Il faut remplacer l’iD en gras par l’ID de la page facebook à surveiller. Si vous le voyez pas, on peux chercher le « page_ID » dans le code source de la page facebook: ctrl + U puis ctrl + F> page_ID

Filtrage

Le filtrage consiste à dédoublonner, fusionner, filtrer et trier l’information de manière automatique. Yahoo pipes faisait ça très bien et bien plus, un outil très puissant qui permettait de transformer les données dans tous les sens mais Yahoo a décidé de l’arrêter en septembre 2015. Des alternatives existent, si ça vous intéresse, je vous invite à lire cet article de korben sur les alternatives de Yahoo pipes . En beaucoup plus simple, l’outil feedsifter permet de facilement filtrer un flux RSS en fonction de certains mots clés.

Il y a beaucoup d’outils permettant de gérer les flux RSS, et depuis le temps que je veille les outils de veille et notamment les outils RSS, le moins qu’on puisse dire c’est que ça va et ça vient. De plus, on est souvent obligé de jongler avec plusieurs outils car aucun ne permet de réaliser l’ensemble des étapes de manière satisfaisante. J’ai donc développé mon propre outil permettant de réaliser ce processus de veille éditoriale: plateforme de veille .

Diffusion

Parmi les lecteurs de flux RSS, vous en utilisez déjà surement qui vous permettent de suivre les articles de vos blogs préférés, le lecteur le plus connu est sans doute feedly. Il en existe d’autres comme newsblurinnoreader, Flipboard, ou encore des plateformes en mode widget du type de netvibes .

Curation

Cette phase de curation va permettre de sélectionner , archiver, organiser l’information et pouvoir l’exploiter plus tard. Parmi les outils:

  • Scoop-it : outil populaire et pratique qui permet d’organiser et partager sa veille d’informations.
  • Paper.li, un autre outil de curation de contenu automatisée, qui permet d’y voir plus clair dans la masse d’informations que vous recevez depuis Twitter, Facebook, linkedin , des flux RSS, ..
  • Evernote: outil pour collecter vos idées et les organiser
  • Les lecteurs RSS peuvent aussi servir à faire de la curation avec des systèmes de favoris, de tags. Ils sont souvent connectés à des services tiers comme evernote pour de la prise de note. Feedly remonte aussi en premier les articles qui ont reçu le plus de partages sur les réseaux sociaux, ce qui revient à sélectionner des articles pertinents (à priori).

Les outils pour trouver des idées d’articles

Pour rechercher ponctuellement des idées d’articles , il y a de nombreux outils en ligne dont des outils de référencement notamment:

Quelques outils SEO de recherche de mots clés

  • Ubersuggest : C’est un outil très pratique permettant d’extraire facilement les suggestions de Google
  • Google tendances: permet de voir rapidement les sujets qui buzzent et leur évolution dans le temps
  • Google adwords: l’outil classique pour suggérer de nouveaux mots clés et les qualifier en fonction de leur volume de recherche
  • Bing ads intelligence: Même principe que Google adwords mais on peux l’intégrer sur excel
  • Soovle: Un méta-moteur qui aggrége les suggestions provenant de plusieurs moteurs de recherche, amazon, youtube, wikipedia, etc..

Outils de recherche de contenu sur les réseaux sociaux

Les articles partagés sur les réseaux sociaux représentent une mine d’inspiration pour trouver des bonnes idées d’articles de blog. Voici quelques outils en ligne de recherche d’articles pour pulser votre créativité:

  • Buzzsumo: recherche les articles avec le plus de partages sociaux
  • Keyhole:  permet de rechercher les top posts sur twitter et instagram, avec une belle vue synthétique sur les top influenceurs, les hashtags associés, etc… Bémol: ne permet pas de filtrer sur la langue 🙁
  • Socialmention: fait parti aussi des classiques du genre, avec de grandes possibilités de filtrage
  • Buffer: Outil de planification de posts qui propose aussi des suggestions de contenu

On retrouve biensûr Twitter et sa recherche avancée dont on a déjà parlé; Youtube , est un réseau social aussi, d’ailleurs voici encore une astuce pour générer le flux RSS d’une chaine youtube. C’est très simple, pour la chaîne « Google webmasters » par exemple, il suffit de regarder dans le code source de la page, de chercher « channel_id » et voici ce qu’on trouve:

https://www.youtube.com/feeds/videos.xml?channel_id=UCWf2ZlNsCGDS89VBF_awNvA

Les générateurs d’idées de titres d’articles

Pour ceux qui sont en panne d’inspiration pour trouver des titres percutants qui vont engager vos visiteurs, voici 2 outils:

Blog topic generator d’Hubspot: Vous rentrez vos mots clés et il vous trouve des titres pour des sujets de blog.

Portent title maker: Même principe

Les types de contenu qui cartonnent

C’est dur d’être exhaustif  et original sur un sujet aussi traité que celui-ci mais je vais essayer de donner une liste restreinte des types d’articles de blog que je trouve les plus efficaces:

  1. L’actualité sur votre activité: La source d’inspiration la plus simple et souvent la plus abondante mais qui reste toujours aussi efficace à condition d’apporter son point de vue et de la valeur ajoutée.
  2. Les guides: Demande plus de temps et de ressources, mais très efficace à condition de vulgariser son propos, de bien structurer son contenu, qu’il soit exploitable avec des solutions concrètes, des outils,.. Les articles de fond vont aussi bien mieux durer dans le temps qu’un article d’actualité par exemple.
  3. Infographie: Parmi les types de contenu les plus partagés, ils peuvent générer du buzz à condition d’être original à la fois sur le fond que sur la forme. la gifographie est une forme d’infographie tendance, voici un exemple de Neil Patel
  4. Cas pratique: Type de contenu qui se situe en bas du funnel de conversion, il consiste à exposer un cas concret, une « success story » , avec des témoignages client. Il faut présenter son offre ou produit avec le « call to action » qui va bien mais sur un ton pas trop commercial.
  5. Vidéo: Efficace et encore sous-exploité, une vidéo bien construite peut vite devenir virale. Elle est souvent utilisée dans un cadre promotionnel, de démonstrations d’une offre mais elle peut aussi servir pour un interview, une présentation d’un événement, d’une grosse actualité, etc..
  6. Répondre à une question: Les articles qui répondent à une question du type « Comment.. », « Pourquoi.. » fonctionnent à merveille sur les réseaux sociaux, les internautes en sont très friands.
  7. S’inspirer de vos anciens articles: Si vous avez déjà blogué des articles , vous pouvez regarder ceux qui ont généré du trafic depuis google et les réseaux sociaux et ainsi écrire des types de contenu similaire ou développer autour des mêmes sujets. Quelques articles qui ont bien marché sur CreaPulse avec un exemple de guide, d’infographie et de cas pratique:
  8. Les listes: Ce sont les articles du type: les 10 meilleurs…, les 7 astuces pour …., 20 méthodes qui vont …, etc… A vrai dire, j’en ai un peu soupé de ce type d’articles mais force est de constater qu’ils ont un bon potentiel de viralité.
  9. Statistiques: En fonction du domaine d’activité, les statistiques peuvent jouer un rôle intéressant dans un objectif de renforcement de son expertise, pour mettre en confiance. Sur les réseaux professionnels comme Linkedin, les statistiques sont très appréciées.

J’espère que vous avez apprécié ce guide, ça faisait un moment, et pour me motiver à continuer, hésitez pas à partager 😉

< Comment définir son planning éditorial ?

    A propos de Serge Esteves

    Consultant SEO / Webmarketing : Techniques avancées en référencement combinées aux leviers du marketing entrant (SMO, content marketing, UX, ereputation, ..).
    Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?