Veille SEO: mobile first, first click free, AMP,…

On est tous très occupé et pas toujours évident de suivre toutes les nouveautés chez Google. Rien de tel qu’une synthèse de ce qui s’est passé dans le search ce dernier mois. Je vous invite à suivre la newsletter mensuelle du SEO avec cette veille et les guides SEO.

Le mobile first est lancé

Gary Illyes, analyste chez Google, a annoncé officiellement à la dernière conférence SMX de New York, que la mise à jour mobile first était très lentement en cours de déploiement. C’est quelques jours après un discours de John Muller qui a dévoilé, officieusement, que quelques sites étaient passés à l’index mobile first pour faire des tests. Vous pouvez voir le moment de la vidéo où il en parle à la 51ème mn.

Les résultats de recherche ne dépendent plus de l’extension de domaine Google

Une recherche sur 5 est géolocalisée d’après Google, cette mise à jour a donc pour but de facilité l’expérience utilisateur. Jusqu’à maintenant, lorsqu’on allait sur Google.fr, on avait des résultats en français car on est sur du .fr, et bien à présent, la langue choisie pour afficher les résultats de recherche sera en fonction de l’endroit où on se trouve et non en fonction de l’extension Google (.fr, .co.uk, …). Donc, le fait de changer dans son navigateur l’extension Google par un autre pays ne changera pas les résultats.

Pour choisir manuellement un autre pays, il faudra passer par « paramètres de recherche > Langues ». Le mieux c’est encore de tester par vous même de modifier l’extension Google .fr par autre chose.

Toujours plus de fonctions AMP

On l’a vu dans les autres de veille, Le projet AMP est central chez Google et ce mois-ci on voit encore quelques nouveautés:

  • Possibilité d’ajouter des animations lors du scroll (effets parallax, zoom léger, effet de fondu d’image, etc..)
  • Barre de scroll responsive
  • Suivi analytics natif des vidéos
  • Amélioration de la reconnaissance de l’utilisateur lorsqu’il passe d’une page AMP à une page non AMP pour le suivi analytics

Plus de détails sur ces mises à jour ici

Fin du first click free, vive le flexible sampling

Le premier clic gratuit est un système à destination des médias qui publient des articles payants et qui veulent être référencés sur Google. Avec ce système, le visiteur peut consulter 3 articles gratuitement après jour avant d’être invité à payer si il veux en consulter davantage. Ce faisant, ça permet à Google d’indexer le contenu de ces articles, ce qui est impossible pour les médias payants qui n’utilisent pas le first click free et qui ne peuvent pas être référencés.

Le flexible sampling laisse le choix a plus d’options: limite d’articles mensuelles, affichage d’un extrait gratuit, et bientôt un système d’abonnement entièrement géré par Google. Pour la mise en place c’est par ici

Danny Sullivan rejoint Google

Danny Sullivan, un guru du SEO, fondateur notamment de sites SEO comme search engine land, de l’expo SMX (Search Marketing Expo) , éminemment respecté dans le search, rejoint Google. Son rôle sera de faire l’agent de liaison entre la communauté du search et Google. Espérons que ce sera vraiment le cas, car ces derniers mois, on a très peu de communications officielles de Google sur leurs mises à jour.

D’ailleurs, cela coïncide avec la sortie d’un formulaire à destination des webmasters / SEO pour poser des questions à Google. Sans doute que des courtes vidéos explicatives seront prochainement produites par Danny Sullivan, à la manière d’un Matt Cutts en son temps.

Mise a jour des critères de classement le 7 octobre

De nombreux changements dans les pages de résultats ont pu être constatés comme le confirme les outils de suivi des serps comme algooroo:

le forum webmasterworld révèle également de nombreux changements avec des sites qui ont baissé ou progressé en trafic de 10 à 20% en moyenne . Bien sur, pas de confirmation de Google, peut être un rapport avec Fred mais rien d’officiel.

 

Google utilise l’analyse des sentiments pour classer les résultats ?

C’est ce que semble avoir dit Gary illyes lors de l’événement state of search d’après de nombreux tweets:

J’ai pas mis tous les tweets ! Ceci dit, un certain Kenichi Suzuki a contredit cette interprétation de nombreux tweetos, j’ai regroupé ces échanges dans ce moment twitter. Peut-être qu’il parlait de la co-citation, soit la mention d’une marque sur d’autres sites même sans lien, fait parti des critères jugeant de la qualité d’un site. L’analyse des sentiments ne servant qu’à ajouter plus de contextualisation, positive ou négative, à la co-citation.

Un titre différent pour Googlebot et Googlebot mobile ?

Une petite question passé inaperçue mais qui mérite de remettre les choses au clair. Googlebot et Googlebot mobile sont très proches ces derniers temps et lors du passage total du mobile first, les choses vont basculer, raison de plus d’avoir un contenu identique entre mobile et ordinateur, avis à ceux qui n’ont pas un site responsive.

Nouveauté Google tag manager: le suivi du scroll

L’outil web analytics Google tag manager permet à présent de manière native de suivre le comportement des utilisateurs lorsqu’ils scrollent une page web. L’excellent article de Simo Ahava permet d’en savoir plus sur son intégration.

Comment les liens dans le menu, le footer, ou dans le contenu impactent le SEO ?

Un article intéréssant de rand fishkin (en anglais) sur l’impact des différents types de liens internes et leur impact SEO. Je le trouve intéressant car il recoupe de nombreux points que j’ai déjà abordé dans mon guide sur le maillage interne (en français 🙂 ) avec notamment le fait qu’un lien très cliqué aurait plus de poids.

C’est une bonne idée de corriger les liens entrant en 404 !

Même si Google n’est pas fan de netlinking, Gary Illyes a affirmé qu’il y a souvent des opportunités à corriger les liens entrants en 404.

Attention aux modifications de dates des articles

Pratique courante chez les sites d’actus chaudes, la date des articles étant un critère fort pour apparaître sur Google news, la date de publication est modifiée pour remonter dans les résultats. Pour les articles persistants, le choix d’afficher de fausses dates plus fraîches ou pas de dates du tout, est aussi une pratique courante visant à améliorer le taux de clics. C’est une pratique identifiée par Google depuis un moment et il semblerait qu’ils travaillent dessus pour pénaliser les sites ayant recours à ce genre de méthodes. C’est ce qu’a dit Gary Illyes à la conférence stateofsearch, reporté ici sur ce tweet:

J’espère que ça vous a plu !

    A propos de Serge Esteves

    Consultant SEO / Webmarketing : Techniques avancées en référencement combinées aux leviers du marketing entrant (SMO, content marketing, UX, ereputation, ..).

    Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?